L’essaimage des abeilles

Les abeilles, toujours très malines, ont trouvé un système parfait face à la crise du logement dans une ruche devenue trop étroite : l’essaimage. Focus sur cette migration très organisée.

Qu’est-ce que l’essaimage ?

L’essaimage est un phénomène bien particulier concernant les abeilles. Il s’agit du processus de division de la population d’une ruche en deux. Une partie restera dans la ruche, avec le couvain naissant, un tiers des ouvrières et une nouvelle reine prête à éclore, alors que l’autre partie conduite par la reine actuelle partira à la recherche d’un nouvel habitat. L’essaim se déplacera en formant une boule très caractéristique. Il se posera généralement sur une branche d’arbre, le temps que les éclaireuses partent à la recherche d’un abri favorable à la construction d’une nouvelle ruche.

La jeune reine restée en place dans l’ancienne ruche, remplacera l’actuelle dès son éclosion et le couvain une fois développé prendra la place laissée vacante par les autres abeilles. Au delà du simple déménagement pour faute de place et d’impossibilité de coexistence de deux reines, l’essaimage permettra un brassage génétique sain.

A quel période l’essaimage se produit-il ?

Il peut se dérouler du printemps au milieu de l’été selon les régions, les cultures présentes sur place, et les espèces d’abeilles. Les abeilles le préparent durant une dizaine de jours en construisant des cellules royales susceptibles de contenir de nouvelles reines potentielles, la reine pondra ses œufs qui seront nourris par une énorme quantité de gelée royale. Une fois les œufs pondus, elle va diminuer son régime alimentaire afin d’induire une réduction de ses ovaires et pouvoir ainsi voler à nouveau.

L’essaimage a lieu juste avant la miellée, lorsque le couvain est à son apogée et que la population commence à être à l’étroit dans la ruche. La reine âgée de plus d’un an produit moins de phéromones qui ont une action sur les ouvrières, celles-ci sentent qu’il est alors temps de la remplacer et envoient quelques éclaireuses : l’heure de l’essaimage est arrivé !

Un essaim chez moi !

Alors que vous sortiez tranquillement au jardin, voilà qu’un bourdonnement attire votre regard. Un essaim a fait halte dans votre jardin ! Nul besoin de paniquer, les abeilles ne sont pas agressives si elles ne sont pas dérangées. A partir de cet instant vous avez deux solutions : soit une âme d’apiculteur sommeille en vous et il ne reste plus qu’à vous équiper et proposer un logement aux nouvelles venues, soit il faut contacter un apiculteur qui se fera un plaisir de vous en débarrasser.

Vous aimerez aussi...