Une seule guêpe aurait déclenché l’invasion de frelons asiatiques en Europe

Une seule guêpe aurait déclenché l’invasion de frelons asiatiques en Europe 

Une seule guêpe aurait déclenché l’invasion de frelons asiatiques en Europe
Tous les frelons asiatiques d’Europe seraient de la même lignée © PIXABAY

Les résultats d’une analyse génétique de frelons asiatiques semblent confirmer qu’une seule guêpe serait à l’origine de la prolifération de ces insectes dévastateurs en Europe.

ROBIN SERVAIS Publié le 26/12/2022 à 12h23 – Mis à jour le 26/12/2022

Comment les frelons asiatiques ont-ils pu envahir l’Europe, il y a maintenant près de vingt ans ? Une étude scientifique, basée sur une analyse génétique, s’est penchée sur cette question piquante. Les résultats tendent à montrer qu’un seul individu est venu de Chine vers la France, évoqueScience Alert. Tout aurait commencé en France en 2004, dans le Lot-et-Garonne, où l’espèce a d’abord proliféré, après le voyage d’une guêpe depuis la Chine dans un conteneur de poteries.

Près de vingt ans après son arrivée, visiblement par hasard, le frelon asiatique constitue aujourd’hui un véritable fléau pour l’homme, mais surtout pour les abeilles, ainsi que d’autres insectes. Une pagaille probablement causée par l’arrivée d’une seule et même guêpe en Europe, depuis la Chine. De précédentes études avaient déjà avancé qu’une seule guêpe ait pu venir de Chine avant de développer en Europe une large et dévastatrice lignée. Les travaux menés avaient en effet prouvé l’existence d’une seule et même lignée génétique chez les frelons asiatiques.

⋙ Des chercheurs ont trouvé un nouveau moyen de lutter contre la prolifération des frelons asiatiques

Une seule ancêtre

L’étude menée récemment en Irlande est partie de ce constat en commençant à procéder à l’analyse génétique de frelons asiatiques observés sur le sol irlandais pour la première fois en 2021. Alors que les précédentes études avaient été menées sur un seul gène, les scientifiques ont analysé “deux gènes supplémentaires qui seraient plus sensibles pour détecter les variations au sein de la population invasive”, explique Eileen Dillane, zoologiste à l’université de Cork.

Les résultats de l’étude s’accordent donc avec ceux des précédentes, et suggèrent que “l’ensemble de la population de frelons asiatiques, qui compte aujourd’hui potentiellement plusieurs millions d’individus, descend d’une seule reine accouplée, arrivée de Chine il y a environ quinze à vingt ans”, écrit l’équipe de scientifiques. Les frelons observés en Irlande descendraient donc de la même lignée que tous leurs congénères présents en Europe. L’étude permet par ailleurs de confirmer que l’expansion de la population des frelons pourrait continuer : “Il y a un véritable potentiel d’expansion des populations d’insectes dans les zones envahies, même lorsque la diversité génétique d’origine est extrêmement faible”, explique Simon Harrison, chercheur à l’université de Cork.

Si l’étude permet d’en savoir plus sur l’origine du mal, rien ne permet à ce stade de savoir comment l’éradiquer, alors que les abeilles sont de plus en plus menacées par cette même famille d’insectes envahisseurs. Et les chercheurs irlandais ne sont pas réellement optimistes pour la suite des événements : “Le changement climatique est susceptible d’accroître la menace d’invasion à l’avenir, de sorte que la vigilance à l’égard de cette espèce doit être maintenue”, écrivent les scientifiques.

Source : https://www.geo.fr/environnement/une-seule-guepe-aurait-declenche-linvasion-de-frelons-asiatiques-en-europehttps://www.geo.fr/environnement/une-seule-guepe-aurait-declenche-linvasion-de-frelons-asiatiques-en-europe-213027-213027

Vous aimerez aussi...

%d blogueurs aiment cette page :